Flux RSS

Tallinn

Publié le

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici avec un peu de retard quelques mots sur Tallinn que l’on peut qualifier de « coup de coeur de la rédac’ de MAS », oui, c’est un long titre mais Tallinn le mérite.

2 jours à Tallinn.

C’est trop peu! Alors que des amis nous avaient expliqué que 2 heures sont suffisantes pour visiter la vieille ville, il s’est avéré que les deux jours que nous y avons passés ne nous ont pas suffis pour voir tout  ce qu’on voulait voir. Parce qu’outre le vieux centre médiéval de Tallinn, nous nous sommes un peu renseignés sur l’histoire de l’Estonie, un pays qui au cours des 800 dernières années n’a été indépendant que 40 ans (dans les années 20 et 30 puis à nouveau à la chute de l’URSS) et dominé par 8 états différents (de mémoire: Allemagne, Russie, Suède, Pologne, Lituanie, … il m’en manque.) Et dans les 100 dernières années par 10 gouvernements différents.
Tallinn est marquée par ces événements, et on se doute que cette ville aurait pu connaître un plus bel essor si elle ne s’était pas trouvé au cœur de tant de conflits.

Nous avons donc visité la vieille ville le premier jour, des ruelles sinueuses, des bâtiments en pierre, des églises protestantes, catholiques, orthodoxes. Ensuite, pause obligatoire au marché de Noël pour voir un peu les jolies choses dont on peut débarrasser les vendeurs, et aussi pour goûter les spécialités de boudins et de pommes-de-terre. Ça change des boulettes suédoises, ça. Ça a vraiment du goût, pour le coup. Et petit arrêt dans une taverne qui propose des soupes de rennes pour la modique somme de 1 euro (ou 15 Kroon, comme précisait l’affiche, car l’euro n’est adopté que depuis cette année en Estonie!)
Il a plu l’après-midi donc… on se réfugie au musée. Musée sur l’histoire estonienne, vous vous doutez qu’on a appris des choses. Prix encore modique, et guide main libre audio en anglais pour nous permettre de nous améliorer en compréhension orale (à ce propos nos progrès sont incroyables en 4 mois ici, pas pour me vanter mais apprendre l’anglais en Finlande, ça marche!).
Anecdote: dans la salle où on pose les manteaux, prenez à gauche. Vous trouverez des toilettes. Asseyez-vous confortablement sur la lunette. Ne me demandez pas pourquoi. Faites-le. Ça y est? Maintenant fermez les yeux et écoutez… Vous les entendez? Oui? Ce sont les oiseaux qui chantent en estonien! Comme on est bien, au contact de la nature… Et si vous regardez au plafond, vous verrez que tous les noms d’oiseaux estoniens y sont écrits!

La pluie persistait le soir, donc nos camarades suédoises (c-à-d françaises, espagnoles, italiennes et effectivement suédoises) avons expérimentés le monopoly sur I-Pad. Ça marche tellement bien que pour une fois j’ai gagné! Je dois dire au passage que l’auberge de jeunesse était exactement ce que nous souhaitions. Une sorte de maison sur plusieurs étages au centre de Tallinn avec des chambres pour les invités et une cuisine avec tout le monde dedans. Parfait!

Le lendemain nous partîmes tôt. Tout d’abord, Anaëlle et moi avons fait une échappée solitaire à Niguliste, l’église St-Nicolas pour y admirer la somptueuse « danse macabre », une peinture du 16°s qui représente des cadavres entraînants les puissants dans la danse de la mort. Ensuite nous repartîmes tou ensemble pour grimper sur les remparts de la ville desquels nous avons pu jouir d’une vue magnifique. Il avait un peu neigé la nuit mais le soleil qui dardait ses rayons -une fois n’est pas coutume – l’avait faite fondre en partie. Les clochers, les toits, le soleil, les ruelles…
Enfin, avant de reprendre le bateau à 17 heures (moment également mémorable) nous sommes allés jusqu’au musée de la résistance. Un musée consacrée aux 2 résistances: à l’occupant nazi de 40 à 42 puis à l’occupant soviétique de 42 à 91. Un petit musée très récent (évidemment) et très bien fait. Malheureusement les vidéos y sont en anglais only (ou estonien, si vous pratiquez un peu). Forte impression.

Ensuite, après avoir acquis quelques boissons alcoolisées moins fortement taxées qu’en Finlande, nous regagnâmes le ponton de réembarcation pour Helsinki.

Épilogue:

Il faut savoir que pour les Finlandais, Tallinn est un supermarché géant où l’alcool est détaxé. Ils prennent donc le ferry une fois par semestre (MINIMUM) pour acheter ce qu’il leur faut, et il leur faut beaucoup. Raison pour laquelle dans le Ferry (duty free également), ils sont tous plus ou moins saouls! Supermarché d’alcool au premier étage, restau au deuxième, le troisième étage propose un bar Karaoké pour faire beugler tout le monde sur du bon son des eighties ainsi qu’une piste de danse discothèque. On peut aussi compter sur Claudio pour mettre le feu avec sa guitare et ses sons pré-enregistrés. On notera aussi le nombre impressionnant de bandits-manchots, à tous les étages. Et c’est certainement l’endroit où les Finlandais, d’ordinaire réservés et distants, un peu froids, rient, chantent, dansent, parlent et rotent le plus.

English version:
I liked Tallinn very much, and not (only) for the cheap alcohol. Tallinn’s and Estonia’s history is indeed very interesting! Be careful if you take the ferry, the following day you’ll probably have a big hangover. Everyone was drunk and singing in there, so I think that if you want to seesome Finns with a smile, the ferry is definitely the place to go.

Finnish version:
Tallinn on ihana ja vanha kaupunki. Olut ja koskenkorva ovat halpa. Tietysti, saat juoda paljon venessä. Kiva!

Publicités

"

  1. C’était ultra cool de vous revoir les amis, et Tallinn est une ville tellement magnifique… C’est sûr, on y retournera 🙂

    Réponse
  2. livre trop bien sur l estonie : Purge de Sofi Oksanen (finlandaise peut etre !)

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :