Flux RSS

Laponie Du Sud (Pyhätunturi)

Publié le

Retour en terre lapone, un mois jour pour jour après notre première expédition. Cette fois ci monsieur le froid est avec nous et nous y découvrons les paysages et atmosphères les plus vides, les plus glauques (parfois) !

Avec moins de deux habitants au kilomètre carré, la Laponie finlandaise est un immense désert de sapins, de glace et de neige (avec sans doute quelques écureuils et rennes de ci, de là ). En arrivant en haut du téléphérique de Pyhärinne (les montagnes de Pyhä), qui appartenait à l’une des plus vieilles chaînes de montagne d’Europe (donc maintenant elle est, de fait tout petite ! Si vous ne vous souvenez plus du mécanisme, remember vos cours de Term S gniark), la vue sur cette étendue de néant est assez fantastique, déroutante !

Une impression de vide immense s’est vite installée aussi dans l’équipée. Du silence, du silence, du silence ! Les rares personnes croisées nous jettent un minuscule « Terve » (le « bonjour » des marcheurs), voire rien du tout. Si je compte sur mes doigts, cela doit faire à peu près 15 personnes en six jours… et encore, je compte deux fois le caissier du K-market, spécialiste en vente de salade moisie et poisson en sauce à la cannelle. À ce rythme-là, ça donne envie de faire des paris : et si on allait dans des endroits où il n’y aurait carrément PERSONNE ? Pari tenu avec une échappée à ski de fond sur des terrains inconnus (qu’y a-t-il au dessous du 1,5 mètre de neige ? De l’eau gelée ? De la terre ? Une tourbière ?) pour profiter du soleil rasant et des plaines quasi désertique, où juste le vent dans de grands élans balaye des quantités de neige aux alentours…

Ce type d’escapades en extérieur, splendides pour les yeux, a toutefois été assez douloureux, le thermomètre descendant sous les -20°c les derniers jours. Les épaisseurs ne suffisant plus à partir d’une certaine durée à résister au gel ! Plusieurs fois nos doigts, orteils de pieds on vu venir la fin de leur vie… et nous avons eu une pensée intense pour ceux de Robert Peary, un des premiers à avoir faire des excursions jusqu’au pôle Nord au début du 20ème siècle et à qui on a dû amputer pas moins de 8 orteils!

Rassurez-vous, nous reviendrons sociables à notre retour, pour votre plus grand bonheur (malheur).

English version : The time in the South Lapland (Pyhä-Luosto National Park) was amazing because of the incredible silence. We met only few people there (around 15 up 6 days) and no one in the empty landscapes. This adventure makes us discover the large plain covered by ice, snow and fire-trees as far as the eyes can see. We were becarefull about our fingers and toes because of the temperature : around -20°C in the last days. Even with socks and warm material it was not enough ! (We had a thought for the famous explorer of the North Pole Robert peary, at the begining of the 20th century who lost 8 of his toes…).

Finnish Version : Kävimme Pyhä-Luosto puistoon. Se on hyvin tyyni. Tapasimme vain ihmiset.  Maisemat ovat ylimääräinen mutta se oli hyvin kylmä !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

"

  1. ben alors IL y avait NOUS en laponie : une joyeuse équipée de cheveux blancs, capable d’affronter le froid le plus intense…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :