Flux RSS

St Pét’

Publié le

Ce diaporama nécessite JavaScript.

         Pour le premier week-end d’avril, juste après avoir dit adieu à nos roux préférés le soir matin même nous avons pris Miss Princess Maria pour faire un tour en Russie ( pour peu de jour, mais impossibilité d’obtenir un visa long de tourisme….) et que de chose à raconter ! Dans le bateau, comme d’habitude ( je pense que j’écrirais un jour une thèse sur les séjours en Ferrys sur la Baltique…) on assiste à du kitsh et gros lourd, notamment autour d’un petit spectacle dansé concocté par toute l’équipe du navire. La nuit dans le bateau couchette fut pour certain plus douleureux, à quatre lit superposés il y a de quoi commencer de petits concertos..Rroonn Pshiiiiiiiiiit !

La première impression en sortant du port  fut d’être envahie par la foule, sur les trottoirs, aux passages piétons. Les gens se pressent, se bouscule. La grosse ville, quoi. Il a fallut se remettre aux bonnes vieilles habitudes parisiennes !

Histoire de commencer en bons touristes, en sortant tout fatigué du bateau, nous avons échoués à la forteresse Pierre et Paul on sont enterré les vestiges des dynasties de l’empire. L’endroit donne l’occasion d’avoir les plus belles vues sur la Neva encore gelée mais…les prix et l’atmosphère sur-touristique nous a tout de suite encore plus refroidit et nous avons rapidement quitté les lieux pour aller nous ballader dans la ville à notre grès. Nous arrivons guidés par un joli toit bleu : eh oui, nous sommes rentrés dans une mosquée avant une église orthodoxe. Uniquement fréquenté par des hommes et femmes caucasiens, nous tentons d’assister à une partie du culte. Mais ma présence féminine gêne les hommes et ne trouvant pas la salle dédiée au femmes nous décidons de quitter la place….Nous revenons ensuite par les canaux et tombons sur la fameuse Храм Спаса на Крови ou  Saint- Sauveur-du-sang-versé. Les couleurs et la rénovation des façade est impressionnante…mais encore nous fuyons la foule qui amasse à l’intérieur et ne mettons pas les pieds à l’intérieur ( OUI nous avons loupé le s mosaïques….). Touristes et locaux sont fiers et fans de cette place: les mariées se pressent partout en soulevant leurs jupons, suivies de photographes.

Une soirée sur la Nevsky Prospekt : Personne ne nous a menti, la vie dans St Pet se concentre le soir autour de la célèbrissime artère. Tout est fait pour ne voir qu’elle qu’elle: bâtiments éclairés, éclairages spéciaux… St Pet’ expose son patrimoine historique aux yeux de tous et nous a fait marché sur ses trottoirs pendant bien quatre heures. La Nevsky c’est aussi le lieu de toutes les inégalités… cafés et pâtisseries ultra luxueuse, 4×4  plus massifs que jamais, vitrines d’alcool en jolies bouteilles, boîte de nuit ultra branché – on a refusé de me donner un flyer!!- Jolies blonde sur-maquillées mais comme toujours  en contrepartie on retrouva des groupes d’hommes meurtri par l’alcool, des vieilles femmes ramasser le fond des poubelles de toutes cette  » luxure ».

Une grosse nuit réparatrice dans notre chère auberge ( au bleu des escalier si bien décrépit) nous aide à préparer la marche du lendemain. Eh oui, Je n’avais pas prévu la taille de St Petersbourg et aïe mes petons… Marcher nous a permis de voir beaucoup et de ne pas trop se prendre la tête sur les réseaux de bus – qui ont d’ailleurs l’air de bien fonctionner-mais barrière de la langue oblige…nous adaptions les plans ! Nous avons quelques fois pourtant pris le métro…qui est un musée à lui tout seul ! Il a commencé à être bâtit sous l’ère soviétique et c’est un réel instrument de propagande. Il est tout d’abord impressionnant par sa profondeur ( passer sous les canaux et la Neva n’est pas une mince affaire vu a taille du fleuve) mais aussi sa propreté et l’allure de ses matériaux: marbres dorures et mosaïques les amis, attention!Pourtant le métro de St Petersbourg n’a pas réellement une fonction de « métro » mais plutôt de train de banlieue : les stations sont très éloignées et il faut au moins trente minutes pour en rejoindre une à pied… donc out le Châtelet-les Halles si vous me suivez bien! De façon générale les transports dans la ville on l’air très vétustes ( et encore je suis…sympa) , ce qui explique notre série de photos spécial  » old motors ».

Un grand soleil nous attend ….la marche continue ! L’Hermitage nous offre sa splendeur ( de l’extérieur du moins… pas envie de s’enfermer à l’intérieur par un si beau soleil..comprenez les gens en manque de soleil :)) et nous donne une idée générale de la tenure des bâtiment à St Petersbourg: les bâtiments de l’empire sont partout, ils sont la ville du centre mais beaucoup tombe en ruine ( même l’Hermitage qui laisse apparaître ses fissures derrières les épaisses couches de peinture verte) et il est difficile de ne pas s’en rendre compte. Du fait de la circulaton intense ( « zone piétonne »… was is this woord ??) St Petersbourg reste une ville très sale. La poussière vole dans tous les sens, on se croirait par moment dans une tempête de sable. Par ailleurs la ville s’emploie à lutter du moins dans le centre touristique  contre le manque de civilité de ses usagers. Un petit plus pour les balayeurs de..la glace ! Ils descendent habillés de jaune sur les bordures de la Neva et ramasse mégots, bouteilles et chewing gums négligemment jetés sur le fleuve gelés. Ailleurs dans la ville le ramassage des déchets semble poser un gros problème, pour le plus grand plaisir des chiens errants, et nous apprendrons par la suite que la ville, débordée laisse des compagnies privées plus ou moins frauduleuse ramasser les poubelles des particuliers moyennant des prix…en hausse.

Au détour des rues, nous nous faisons surprendre par l’architecture soviétique ( pas tant que ça finalement…) énorme ou tombant en ruine,encore des palais, des palais, des églises cachées…. C’est St’ Pet quand même!

Nous avons passé la dernière nuit dans une famille qui nous a simplement accueullie comme des rois! Blinis et petits fours russe mais nous ‘en demandions pas tant ( MIAMMM). Anton, ainé de la famille prend le temps de nous faire visiter son quartier dans la banlieue Nord-Ouest de la ville. Rien à voir évidemment avec ce que nous avions vu les jours précédents. … plus de palais ni de dorures… Les immeubles neufs semblent avoir déjà vécus plusieurs années… anecdotes locales, histoires rythme la journée passée avec Anton et sa fiancé, qui nous ramènent au centre…puis, snif…au bateau.

Ps :Pour les amateurs de zones portuaire comme moi: St Pétersbourg est un joyaux. Je n’ai pas décollé le nez de la vitre sur le bateau du retour.  Fantastiques couleurs des grues rouillées ou flambantes neuves…

Morale : la prochaine fois que je vais en Russie je me bas pour un visa long séjour….car il y a tout simplement trop à voir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :